S(Hakuh)Achi Ko(Nzert) Equi Voci : Thierry De Mey

S(Hakuh)Achi Ko(Nzert) Equi Voci : Thierry De Mey
jeudi 17 - 20:00
S(Hakuh)Achi Ko(Nzert) Equi Voci : Thierry De Mey
Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Kuroda & Reiland
Prix: 36€ / 9€

Ce concert a également lieu le vendredi 18 novembre @BOZAR

Coproduction : OPRL, BOZAR, Charleroi Danses – Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Sophimages, Eroïca produtions, Arte France, Rosas, ZOO & Ars Musica

David Reiland (BE), direction

Thierry De Mey (1956), concept, régie et film (Equi voci)

Reison Kuroda, shakuhachi (JP)
Orchestre Philharmonique Royal de Liège (BE)
Tickets

Le Japon n’a jamais cessé de nourrir l’imaginaire de Claude Ledoux. Ainsi l’admiration distanciée pour le Gagaku, la calligraphie, l’estampe, ou encore la philosophie de ce pays du soleil levant s’est-elle transmuée au fur et à mesure des années et des rencontres, en expérience concrète. En 2013, l’Ensemble Muromachi de Tokyo – dont l’effectif original mêle instruments traditionnels japonais et instruments baroques européens – lui fit commande d’une oeuvre pour voix et ensemble. Ce premier essai d’écriture singulière, permit au compositeur de rencontrer Reison Kuroda, alors interprète de shakuhachi au sein de cette formation. La fascination opéra immédiatement et l’Eurydice Effacée, créé au Japon en 2014, se vit agrémenté de cadences virtuoses destinées à cet artiste original. Naquit alors le désir commun de composer une nouvelle oeuvre avec orchestre à l’intention de ce musicien hors pair, dont les sonorités bruiteuses et expressives nous transportent au coeur d’une nature inouïe et vibrante, non seulement pour nos oreilles, mais aussi pour notre âme en quête d’une spiritualité bien nécessaire à notre époque troublée. Humaniste à la curiosité insatiable et créateur en perpétuelle recherche de nouveaux médias, le compositeur et réalisateur Thierry De Mey présente une création en forme d’oeuvre multiple. Equi Voci, est un polyptyque combinant plusieurs pièces musicales orchestrales accompagnées de films de danse dont le montage s’opère en temps réel. Grâce à un dispositif interactif, les images se déclenchent au gré des tempi du chef d’orchestre, permettant à ce dernier une liberté jusque-là inédite. Matrice originelle de cette oeuvre multi-facettes, l’enchanteur Ma Mère l’Oye se voit augmenté du Prélude à la mer, film basé sur la chorégraphie d’Anne Teresa De Keersmaeker et tourné dans le décor spectral de la Mer d’Aral et de La Valse, dernier film de Thierry De Mey chorégraphié par Thomas Hauert/ZOO. Un moment d’exception où les souffles de Debussy et Ravel hantent la scène, les corps et les esprits.


Oeuvres
Claude Ledoux (1960), S(hakuh)achi Ko(nzert) - Création mondiale - commande d'Ars Musica
Claude Debussy (1862), Prélude à l’après-midi d’un faune
Maurice Ravel (1875), Ma mère l’oye
Maurice Ravel (1875), La Valse