Edition 2014 du festival Ars Musica

Mini-Maxi zoom-website Du 14 au 30 novembre 2014
50 concerts dans 17 lieux à Bruxelles et ailleurs

L’édition du festival 2014 jettera les ponts entre les musiques minimalistes, incarnées par des compositeurs comme Steve Reich, John Adams, Terry Riley, Steve Reich, mais aussi Kevin Volans, Gavin Bryars, et le mouvement maximalist!, fleuron de la création musicale belge des années 80.

Créé en 1983, à l’initiative de Thierry de Mey et de Peter Vermeersch, l’ensemble Maximalist ! fut un véritable « laboratoire d’idées musicales », complice des créations chorégraphiques d’ Anne Teresa De Keersmaeker. L’influence majeure des œuvres qui ont composé le répertoire de cet étonnant ensemble fut le minimalisme américain. Mais le nom du groupe indique clairement, et non sans un certain humour un peu insolent, l’idée d’une inversion esthétique.

Le festival proposera à travers ce prisme, plus de 50 concerts dénués de dogme, une exploration de la création musicale allant des musiques électroniques aux improvisations débridées, des installations sonores aux musiques écrites, de la musique de chambre à la musique symphonique en musardant vers la musique de film et l’expérimentation.

La découverte sera un maître-mot du festival : trois master-classes sont organisées avec le concours des conservatoires, rencontre inédite entre les instrumentistes new-yorkais du Bang on a Can all Stars, habitués de longue date aux écrits minimalistes et les étudiants. Dans ce même registre, deux jours de débats et de découvertes, autour du nouveau geste instrumental, plongera l’auditeur dans la nouvelle lutherie électronique et les derniers développements en ce domaine.

Une nuit du quatuor à cordes ouvrira les portes du minimalisme sans frontière, avec entre autre le quatuor Belà, le quatuor Tana, et le quatuor Balanescu, emmèneront l’auditeur dans un tourbillon musical jusqu’au petit matin avec de oeuvres de Conlon Nancarrow, Steve Reich, John Adams, Kraftwerk, Walter Hus, Michael Blake, Hoppy Kamiyama, Michel Lysight, John Lurie, Claude Ledoux…

Cinq soirées consacrées à la musique électronique où l’on retrouvera entre autres le GRM (Paris) et le Centre Henri Pousseur, trois soirées de musiques symphoniques avec des œuvres de David Lang, Steve Reich, John Adams, Phil Glass et des œuvres nouvelles de Peter Vermeersch et Walter Hus, un ciné-concert avec l’Ensemble Musiques Nouvelles et plus de 20 créations.