Menu

Biographie

Amir Elsaffar

Amir Elsaffar étudie la musique classique à la Depaul University de Chicago. En 2001, il gagne la Carmine Caruso Jazz Trumpet Competition et la International Trumpet Guild Jazz Improvisation Competition. Il étudie la musique de maqâm irakien à Bagdad avec Hamid al-Saadi, un des chanteurs de maqâm les plus réputés d’Irak et apprend à jouer un instrument irakien, le santour. Il commence à introduire de la musique traditionnelle arabe dans le répertoire moderne de jazz pour trompette.

ElSaffar a développé de nouvelles techniques  pour jouer des micro-intervalles et des ornements qui sont typiques pour la musique arabe. Il utilise des micro-intervalles trouvées dans la musique maqâm afin de pouvoir créer une approche unique par rapport à l’harmonie et la mélodie. Il se produit comme chanteur et il interprète le santour au sein de son group Safaafir.

En 2006, ElSaffar est commissionné par le Painted Bride Art Center de Philadelphie et par le  Festival of New Trumpet Music (FONT), pour composer Two Rivers, une suite qui fait appel aux traditions musicales irakiennes et qui les place dans un cadre de jazz moderne.

Depuis lors, ElSaffar est commissionné par la Jerome Foundation, le Jazz Institute of Chicago et le Chamber Music America. Il continue à travailler selon son approche unique où il cadre la tonalité et les rythmes du Moyen Orient dans un contexte de jazz américain et lance trois enregistrements  acclamés : Two Rivers (2006), Radif Suite (2010) et Inana (2011).

Agenda