Menu

Biographie

Carolina Eyck

Après ses débuts à l’orchestre philharmonique de Berlin, elle a été invitée au festival international de musique Bohuslav Martinu à Bâle, au festival de Davos, au Konzerthaus de Berlin, au Grand Festspielhaus de Salzbourg, au Teatro Nacional de Lisbonne, au Palais des Arts de Budapest.

Carolina Eyck a collaboré avec Heinz Holliger, Robert Kolinsky, Gerhard Oppitz, Andrey Boreyko, Michael Sanderling, Gürer Aykal, John Storgårds, le Berlin Radio Symphony Orchestra, l’Orchestre Symphonique de Berne, l’Orchestre Philharmonique d’Essen, l’Orchestre d’État de Brandebourg, l’Orchestre Philharmonique de Stuttgart, l’Orchestre de Chambre de Laponie, l’Orchestre Symphonique de Heidelberg, et l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg.

Elle a été musicienne invitée du Ballet de Hambourg pour le spectacle La Petite Sirène de Lera Auerbach au Japon et à San Francisco. En 2012, Carolina Eyck a joué des solos de thérémine lors des premières de deux symphonies : Mesopotamia et Universe de Fazil Say. Le compositeur finlandais Kalevi Aho lui a dédié un concerto de thérémine qu’elle a interprété pour la première fois en octobre 2012.

Elle a été lauréate de la Compétition internationale pour les compositeurs, organisée par la Radio/TV de Berlin-Brandebourg en 2006. Carolina Eyck a publié le premier ouvrage extensif de méthode de thérémine intitulé L’art de jouer du thérémine.

Agenda