Menu

Biographie

Christophe Guiraud

Originaire du Sud-Ouest de la France, Christophe Guiraud commence la musique comme batteur et compositeur au sein de différentes formations oscillant entre rock bruitiste et free-jazz. Il se forme à la composition électroacoustique en autodidacte, en collaborant avec différentes formations de la scène indépendante. En tant qu’ingénieur du son, il passe plusieurs années à expérimenter sur le son dans son propre studio, avant de publier chez Angström Records, label né à Toulouse et aujourd’hui basé à Bruxelles, deux albums et un maxi sous le nom de Tellemake : autant de disques mêlant avec subtilité sonorités acoustiques et traitements électroniques. Parallèlement, avec Les Électrons Libres, Pauline Nadrigny (Lodz) et Cyril Lefèvre, il compose de la musique pour de nombreux films muets, présentés dans des cinémathèques, des festivals tels que le Printemps de Septembre à Toulouse ou des centres d’art comme le Palais de Tokyo à Paris. Après avoir travaillé, en 2007-08, avec des musiciens du Conservatoire de Toulouse et la chanteuse Jessica Constable pour une série de pièces électroacoustiques regroupées sous le titre Matador, Christophe Guiraud quitte la France pour s’établir à Bruxelles. Là, en compagnie notamment de Zahava Seewald, fameuse interprète de toutes les traditions juives, ainsi que des musiciens des Conservatoires de Bruxelles et Liège, il va continuer à faire évoluer une création musicale qui s’attache à faire se rencontrer les traditions et les héritages, envisageant la musique électronique comme « une sonorité organique du monde », suivant les mots du cinéaste Andrei Tarkovsky. C’est dans le but de faire tomber les cloisons qui séparent trop souvent les traditions musicales que Christophe Guiraud fonde, en 2011, l’ensemble La Grive, aboutissement d’un parcours qui l’aura vu passer du rock expérimental à une création musicale plus formalisée. En témoigne également la création en 2012, à Bertrem, dans le Brabant, du festival Abside, réunissant des interprètes de musique ancienne et des compositeurs contemporains dans une recherche autour de l’organologie, ainsi que de l’écriture musicale médiévale et baroque. Dans ses œuvres mixtes récentes, créées par des ensembles tels que Sturm und Klang, Ictus ou l’ensemble 21, Christophe Guiraud utilise ainsi des instruments anciens tels que la flûte Hotteterre, la viole de gambe ou la basse de viole, en les combinant avec l’électronique.

Agenda