Menu

Biographie

Cipriano de Rore

C’est la recherche musicographique moderne qui a établi sa naissance à Renaix (en néerlandais : Ronse), ville belge située à la frontière linguistique actuelle entre le français et le néerlandais. Il semble être né dans une famille aisée. On connaît peu de choses de sa formation musicale, même si certaines hypothèses viennent du fait que Marguerite de Parme se rendit à Naples en 1533 pour y prendre époux dans la famille des Médicis, et que Cyprien de Rore aurait pu l’y accompagner et y recevoir une instruction musicale en Italie. Mais il aurait aussi pu se former à Anvers. Une tradition persistante a prétendu qu’il aurait étudié à Venise avec son compatriote Adrien Willaert et qu’il aurait été choriste à la basilique Saint-Marc sans que cela n’ait pu être prouvé ; évidemment, la présence d’un simple choriste à cette époque peut très bien être réelle sans qu’on en retrouve de traces documentées. Toujours est-il qu’en 1542, il est à Brescia où il demeure probablement jusqu’en 1546. C’est pendant ce séjour qu’il commence à se faire un nom en tant que compositeur, publiant un recueil de madrigaux et deux recueils de motets qui furent très remarqués.

En 1547, il entre au service du duc Hercule II d’Este à Ferrare comme maître des chœurs. Il y a comme élèves Jacques de Wert et Luzzasco Luzzaschi, ce dernier devait être l’un des représentants les plus significatifs de l’avant-garde musicale à la fin de la Renaissance en Italie, et le maître de Girolamo Frescobaldi.

Quand Hercule meurt en 1559, Rore offre ses services à son successeur Alfonso. Le nouveau duc refuse et engage à sa place Francesco dalla Viola.

De 1560 à 1563, Cyprien de Rore travaille au service de Marguerite de Parme à Bruxelles et du mari d’icelle, le duc de Parme Ottavio Farnese. En 1562, il est choisi comme maître des chœurs à Saint-Marc de Venise, mais démissionne en 1564 et retourne à Parme où il décède.

Agenda