Menu

Biographie

Claude Ledoux

Né à Auvelais, Claude Ledoux, après avoir accompli les humanités scientifiques, étudie la peinture à l’Académie des Beaux-Arts et la musique au Conservatoire Royal de Musique de Liège, où Jean-Louis Robert lui fait découvrir la musique du XXe siècle. Suivent alors les cours de composition avec Frederic Rzewski, Philippe Boesmans et Henri Pousseur, d’analyse avec Célestin Deliège, et les recherches en électroacoustique avec Patrick Lenfan, dans le cadre desquelles surviendra, en 1980, la rencontre décisive avec Tristan Murail. Il complète ensuite sa formation à l’étranger, notamment en Hongrie et en Italie où il participe aux séminaires de composition de György Ligeti. De 1987 à 1989, à Paris, il suit les stages d’informatique musicale proposés par l’Ircam, en même temps que les cours de Iannis Xenakis à l’université. Poussé par sa passion de l’Asie et de sa musique, il effectue en 1992 un voyage qui l’emmène des pentes de l’Himalaya au désert du Rajasthan. Par la suite, il découvrira le Cambodge, l’Indonésie, le Vietnam. Plus récemment, Claude Ledoux a voyagé au Japon en compagnie de son épouse, la pianiste Nao Momitani, afin d’approfondir ses connaissances du répertoire traditionnel japonais. Autant de découvertes sonores dont on peut retrouver maintes traces dans son œuvre, deTorrent, pour violoncelle et ensemble (1995), au Cercle de Rangda, pour piano et orchestre (1999). Une œuvre qui, de l’orchestre à la musique de chambre, en passant par des pièces mixtes, balaie tous les répertoires, et qui, si elle trahit l’influence de l’école spectrale, manifeste un évident désir de synthèse musicale. Une œuvre qui a valu à son auteur d’être invité sur tous les continents et de recevoir de nombreuses distinctions. Claude Ledoux a notamment été au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (Bozar) de 2007 à 2009, saisons durant lesquelles il écrit entre autres son troisième quatuor à cordes (Las Lagrimas de un Angel) pour le Quatuor Danel, ainsi que Les Levants de Tiahuanco pour orchestre. Après une commande d’État Français qui lui a permis d’écrire A terra sem Mal pour l’ensemble Le Balcon (créée à Paris en février 2011), il compose en 2014 Crossing Edgeset Echoes of Crossing Edges à l’intention du Shanghai Sinfonietta. Parallèlement à son activité de compositeur, Claude Ledoux a joué des claviers au sein de divers ensembles (Musiques Nouvelles, Ensemble Varèse de Parme, Ottomani). Il a également été Commissaire artistique du festival Ars Musica en 2012, et directeur artistique du Centre de formations et de recherches musicales de Liège (actuel Centre Henri Pousseur) de 2002 à 2005. Claude Ledoux enseigne actuellement la composition au Conservatoire Royal de Mons et l’analyse au CNSM de Paris.

Agenda