Menu

Biographie

Dai Fujikura

Né en 1977 à Osaka au Japon, Dai Fujikura a quinze ans lorsqu’il s’installe au Royaume-Uni. Lauréat de nombreux prix de composition, il a reçu de nombreuses co-commissions internationales, notamment du Festival de Salzbourg, du Festival de Lucerne, des BBC Proms, de l’Orchestre symphonique de Bamberg, de l’Orchestre symphonique de Chicago et de l’Orchestre symphonique Simón Bolívar. Il est compositeur en résidence de l’Orchestre philharmonique de Nagoya depuis 2014 et a occupé le même poste à l’Orchestre national d’Île-de-France en 2017/18. Le premier opéra de Fujikura, Solaris, co-commandé par le Théâtre des Champs-Élysées, l’Opéra de Lausanne et l’Opéra de Lille, a été créé à Paris en 2015 et a depuis acquis une réputation mondiale. Une nouvelle production de Solaris a été créée et présentée au Théâtre Augsbourg en 2018, et l’opéra a bénéficié d’une mise en scène ultérieure en 2020.

En 2017, Fujikura a reçu le prix du Lion d’argent de la Biennale de Venise. La même année, il a été nommé directeur artistique du festival Born Creative du Tokyo Metropolitan Theater.

En 2019, son Concerto Shamisen a été créé au festival Mostly Mozart du Lincoln Center de New York et il y a eu jusqu’à présent 9 représentations de cette œuvre par différents orchestres.

En 2020, il créera son quatrième concerto pour piano, Akiko’s Piano, dédié à Martha Argerich, ambassadrice de la paix et de la musique de l’Orchestre symphonique d’Hiroshima, dans le cadre de son projet « Music for Peace ». Il compose actuellement son troisième opéra, qui sera révélé au public la même année.

Ses œuvres sont enregistrées et publiées principalement sur son propre label Minabel Records en collaboration avec SONY Music et ses compositions sont publiées par Ricordi Berlin.

Fujikura consacre actuellement son attention sur des œuvres à venir, notamment un opéra sur la vie d’Hokusai, un concerto pour deux orchestres et un double concerto pour flûte et violon.

 

 

Calendrier