Menu

Biographie

Éténèsh Wassié

Eténèsh Wassie est une aventurière. Dotée d’une personnalité hors norme, elle est prête à se lancer dans les projets les plus fous. Basses fiévreuses et voix funambule chaloupent, divaguent, s’envolent, se percutent et nous envoûtent.

L’enchantement est sauvage, presque vénéneux. Cette majesté éraillée, où la jouissance du chant profond de l’Ethiopie n’est jamais loin de la souffrance, nous emporte dans un ailleurs qui entête à jamais. Le duo composé d’ Eténèsh Wassié et Sébastien Sourisseau avait déjà ouvert sa porte à d’autres musiciens, lors de l’enregistrement de leur album Belo Beloen 2010 (Nicolas Lafourest à la guitare, Alex Piques à la batterie, Sébastien Cirotteau à la trompette et Gaspar Claus au violoncelle) mais également pour une série de concerts en 2012 avec Hamid Drake, batteur américain tout terrain.

Cette envie de rencontre les poursuit et c’est en 2017 avec le violoncelle puis en 2018 la contrebasse qu’ils abordent une nouvelle aventure en trio. Deux instruments qu’ils ont toujours souhaité entendre au cœur de leur musique.

Contrebassiste et bassiste tout terrain, improvisateur, compositeur et bidouilleur de sons, Sébastien «Bakus» Bacquias joue depuis 20 ans du rock, du jazz et de la musique improvisée.

Contrebasse et basse acoustique épousent parfaitement le timbre de voix grave d’Eténèsh Wassié. Le frottement des cordes crée un tapis sonore d’où sortent de nouvelles mélodies, rappelant en filigranes les modes éthiopiens, dans lesquelles on perçoit des influences aux teintes plurielles (rock, jazz, musiques improvisées, musiques du monde…) un univers dans lequel cette voix singulière peut s’exprimer en toute liberté. L’archet rappelle aussi le messenqo, ce violon monocorde traditionnel éthiopien qui accompagne toutes les chansons du patrimoine telles Ambassel, Tezeta, Bati dans lesquelles Eténèsh Wassié excelle.

Calendrier