Menu

Biographie

Jean-Marie Rens

Jean-Marie Rens étudie au Conservatoire Royal de Bruxelles où il obtient entre autres un premier prix d’harmonie dans la classe de Jean-Claude Baertsoen, et un premier prix de fugue dans la classe de Marcel Quinet. C’est avec ce dernier qu’il travaille la composition et l’orchestration. Il se perfectionne ensuite aux stages « Acanthes » à Avignon auprès d’Olivier Messiaen, Pierre Boulez et Toru Takemitsu. Stravinsky, Bartók, Boulez et Ligeti sont quelques-uns des compositeurs qui ont marqué son travail. Il doit aux deux premiers une volonté d’organisation de la forme de manière très rigoureuse. À Boulez il doit plus particulièrement le travail sur la manipulation des hauteurs et des durées dans l’« esprit » du sérialisme. Ligeti quant à lui a été déterminant dans le domaine de sa réflexion sur la perception du temps dans la perception du discours musical. Cette problématique du « temps psychologique » est toujours très présente dans son travail, comme en témoignent des titres tels que Temps illusoire, Image-temps, Mémoire ou Synchronie. Ses œuvres ont été créées par des formations telles que l’Ensemble Musiques Nouvelles, l’orchestre de la RTBF, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, Voices of Europe, le Chœur mondial des jeunes ou l’Orchestre National de Belgique, et primées dans de nombreux concours de composition. Le label Cyprès a consacré à sa musique deux CD monographiques : Vibrations (2003) et Traces (2011), qui lui a valu d’être en 2012 le lauréat des Octaves de la musique dans la catégorie « Musique contemporaine». Comme le déclarait Jean-Marie Rens en 2012 : « Je suis boulézien dans l’âme et en particulier au niveau de la complexité de la pensée. Mais cette complexité, si grande soit-elle, ne doit jamais reléguer la perception de l’auditeur au second plan. Aujourd’hui, dans mon travail de compositeur, cette complexité côtoie diverses esthétiques. Par exemple, je ne crains absolument plus que ma musique témoigne des réminiscences de mon passé musical, celui du rock et du jazz qui peuvent s’y intégrer avec pertinence… » En dehors de ses activités sur le terrain de la musique « sérieuse », il a ainsi créé un quartet de jazz Quadrens, avec lequel il a joué plusieurs de ses compositions dont Tourelle enregistré par Philippe Catherine et Charles Loos. Jean-Marie Rens a enseigné l’écriture et l’analyse au Conservatoire de Bruxelles et à l’Université de Lille. Il est aujourd’hui directeur de l’Académie de musique de Saint-Gilles et professeur d’analyse musicale au Conservatoire de Liège. Ancien vice- président de la Société Belge d’analyse musicale, il a publié en 2004 l’ouvrage : Comprendre les œuvres tonales par l’analyse, aux éditions Delatour-France, puis en 2013 Messagesquisse de Pierre Boulez, lorsque matériau, temps et forme s’harmonisent publié aux éditions de L’académie royale de Belgique.

Agenda