Menu

Biographie

Julius Eastman

Compositeur, mais aussi pianiste, chanteur et danseur d’origine afro-américaine, figure méconnue et hors norme, Julius Eastman étudie la composition au Curtis Institute of Music de Philadelphie. Pianiste, il débute au Town Hall de New York en 1966. Chanteur, il est remarqué pour son interprétation des Eight Songs for a Mad King de Peter Maxwell Davies en 1973 ; il collaborera également avec Meredith Monk pour Dolmen Music (1981). Sa musique, dont la notation sommaire explique qu’elle ait eu tant de mal à se diffuser, se caractérise par un mode de développement organique qui l’apparente au minimalisme naissant (Stay On It, 1973), par sa proximité avec la pop music et par sa dimension militante (Evil Nigger, Crazy Nigger et Gay Guerrilla). Rongé par l’insuccès, Julius Eastman développe une assuétude à l’alcool et à la drogue qui conduira à sa mort solitaire et prématurée.

Agenda