Menu

Biographie

Morgane Heyse

Morgane Heyse, soprano colorature franco-allemande, est passionnée par l’interprétation des musiques contemporaines. Du minimalisme de Cage aux envolées stratosphériques de Adès, en passant par les formes ouvertes de Pousseur, Morgane croque les genres avec délice.

Fine Mozartienne, elle acquiert parallèlement une solide renommée pour son interprétation toute en nuances du rôle de la Reine de la Nuit ; mais la soprano ne se cantonne pas à la période classique : elle enregistre une Statue (Pygmalion, de Rameau) «claire et palpitante, infiniment vivante et engagée» (clasiquenews.com) avec l’Apotheosis Orchestra, se frotte aux mélismes enivrants des Leçons des ténèbres de Couperin, explore avec bonheur le répertoire bel cantiste, participe à des reconstitutions de musique grecque antique et se produit en récital de mélodies, d’opéra mais aussi de standards de jazz.

A l’opéra, Morgane a interprété entre autres les rôles de Chef der Gepopo et Venus (Le Grand Macabre) au Mecklenburgisches Staatstheater de Schwerin, Maid (Powder her face) au Wiener Volksoper, la Reine de la Nuit (Die Zauberflöte), Antigona et Pallade (respectivement dans Admeto et La Contesa de’ Numi au Festival Mars en Baroque de Marseille), Aspasia (Mitridate, Re di Ponto) comme doublure de Lenneke Ruiten (La Monnaie/De Munt) sous la direction de Christophe Rousset, Papagena (Die Zauberflöte au Kunsthuis Opera Vlaanderen), Nina (Il giovedì grasso) lors du Armel Opera Festival 2017, Orasia (Orpheus), Belinda (Dido and Aeneas), Gretel (Hänsel und Gretel), Sivene (Le Cinesi), Ernestine (Mr. Choufleuri), Girl (Trouble in Tahiti) et Katherina Cavalieri dans Amadeus, l’adaptation musicale du célèbre film.

L’artiste a pris part à de nombreuses créations, donnant vie à la musique de compositeurs tels Helena Tulve, Benjamin Attahir ou encore Pascal Zavaro.

Depuis Août 2021, elle est membre de l’Ensemble du Mecklenburgisches Staatstheater de Schwerin comme soprano colorature.

Morgane figure également sur le disque Chansons Indigo, regroupant les mélodies du compositeur Jean-Pierre Peuvion (Home Records 2018) et chante le rôle de Makiko dans la captation live de l’opéra contemporain Manga-Café (Maguelone 2018).

L’artiste a gagné le prix de la Meilleure Interprète lors du Armel Opera Festival (2017), le rôle de Sofia (The Mother) lors de la Armel Opera Competition (2016) et a été finaliste du 27ème Concours de Chant de Clermont-Ferrand (2021).

Evenements passés