Menu

Biographie

Pierre Charial

Passionné de musique mécanique, il crée son atelier à Paris en 1976. Il a alors en tête deux objectifs: la conservation d’un patrimoine (l’orgue de barbarie a acquis ces lettres de noblesse au 18ème siècle, et a inspiré de célèbres compositeurs tels Mozart, Haydn, Bach) et la modernisation du répertoire.

Musicien reconnu, Pierre Charial crée aussi ; il travaille avec de grands compositeurs tels que Marius Constant, Luc Ferrari, Iannis Xenakis, György Ligeti et met au service de ceux-ci sa qualité de « Noteur ». Le noteur est un musicien-artisan qui réalise des supports cartons ou papiers perforés destinés à faire jouer des instruments de musique automatiques. Il y a 150 ans, avec la fabrication industrielle des orgues de Barbarie, les noteurs se comptaient par centaines. Mais tous ont disparu avec l’apparition commerciale de la TSF et du pick up. Modestement, à la fin des années soixante, des noteurs et des facteurs ont réinventé les gestes oubliés. Cet art, à la fois mécanique et musical, connaît aujourd’hui une renaissance, du fait de la passion et de l’entêtement de rares artisans. Militant de la musique mécanique, il contribue à la sauvegarde d’un patrimoine menacé de disparition ainsi qu’à la création d’un répertoire contemporain, aussi bien dans la musique populaire que dans la musique savante.

Agenda