Menu

Biographie

Pierre Henry

Pierre Henry entre au Conservatoire de Paris à l’âge de 10 ans pour y faire des études de percussions et d’écriture. Il y suit l’enseignement de Nadia Boulanger.

C’est en 1946 qu’il rencontre Pierre Schaeffer dans les studios de la RTF. De cette rencontre va naître Symphonie pour un homme seul (1950), œuvre fondatrice de la musique concrète. Il devient chef des travaux du Groupe de recherche sur les musiques concrètes (GRMC) de la RTF, fondé en 1951, rebaptisé GRM en 1958. C’est en 1953, au Festival de Donaueschingen, qu’est donné Orphée, le premier opéra « concret » écrit par Pierre Schaeffer et Pierre Henry en 1951.

En 1959, il crée le premier studio d’enregistrement indépendant en France, APSOME (Applications de Procédés Sonores en Musique Electroacoustique), et un second studio de recherche musicale, Son/Ré, en 1982.

C’est dans le cadre de sa collaboration avec le chorégraphe Maurice Béjart que Pierre Henry réalise son œuvre la plus connue du grand public : Messe pour le temps présent (qu’il a coécrite avec Michel Colombier), comprenant le tube Psyché Rock, dont la première a lieu au festival d’Avignon en 1967.

En 1975, avec la complicité de Bernard Bonnier, Pierre Henry monte Futuristie, manifestation sonore et visuelle en hommage à Luigi Russolo et à son manifeste L’Art des bruits. Aux créations sonores de Pierre Henry s’ajoutent une création cinématographique de Monika et Bernd Hollmann ainsi que la performance du récitant Alain Louafi.

Agenda