Menu

Biographie

Sergueï Prokofiev

Sergei Prokofiev produit une œuvre libre et non soumise aux règles de l’écriture. Il privilégie le rythme et l’association d’un lyrisme moderne et d’une inspiration plus sobre.

Il étudie l’orchestration avec Rimski-Korsakov et affirme très tôt son anticonformisme. Il remporte le prix Anton Rubinstein en tant que meilleur étudiant de piano.

Après avoir écrit sa première symphonie, il crée à Chicago l’opéra L’Amour des trois oranges, qui connait tout de suite un grand succès. En 1933, il décide de rentrer en Russie. C’est une autre période fructueuse (Roméo et Juliette, Cendrillon, Ivan le Terrible) qui prend fin avec la guerre.

Excepté la musique religieuse, Prokofiev a abordé tous les genres. Il a donné le meilleur de lui-même dans la musique pour piano et dans les œuvres chorégraphiques et cinématographiques. Et pourtant, réaliste, volontaire, tourné vers le concret et l’avenir, spirituel et provocateur, il n’en est pas moins un lyrique qui a toujours su adapter son invention mélodique aux divers styles qu’il a pratiqués.

Update Covid-19

En raison du contexte actuel et des mesures prises par les autorités pour endiguer le virus, le festival Solid·Ars sous sa forme initiale est remis en question. Mais Ars Musica diffusera en ligne – gratuitement – une vingtaine de concerts maintenus à huis-clos pour ce faire. Malgré quelques concerts reportés à la saison prochaine, nous sommes heureux et fiers d’avoir pu conserver une grande partie des événements grâce à la collaboration de tous nos partenaires, des artistes et des salles de concerts. Toutes les modalités pour vivre avec nous ce Solid·Ars vous seront bientôt communiquées sur le site et les réseaux sociaux. Restez connectés !