Menu

Biographie

Stéphane Collin

Né à Louvain, Stéphane Collin étudie la musique à l’Académie de Verviers, puis au Conservatoire de Liège, tout en jouant dans de nombreuses formations jazz. Obéissant à un éclectisme indéfectible, son parcours va ainsi se partager entre variété (il a réalisé des arrangements pour An Pierlé ou Gilbert Montagné), le jazz (il a joué en quatuor aux côtés de Philip Catherine, Michel Hatzigeorgiou et Stéphane Galland) et musique classique. En 1987, son opus 1, Resolutio, est une pièce sur l’ésotérisme chrétien pour saxophone soprano, quatuor à cordes et chœur de femmes. Depuis, sans jamais jusqu’ici renoncer aux ressources traditionnelles de l’harmonie, du rythme et de la mélodie, Stéphane Collin distille avec parcimonie (une vingtaine d’œuvres) des partitions où l’exigence formelle prête son concours à une écriture intuitive volontiers inspirée de littérature française. Depuis 2000, beaucoup d’entre elles – citons L’Enfer, pour quatuor jazz et orchestre (2004), La Toute Petite Tétralogie – Le Petit Oiseau (2010), Wuthering Heights (arrangements de morceaux de Kate Bush commandés par Ars Musica, 2011) ou Musique nouvelle, pour clarinette basse, célesta, flûte, cor, trombone et percussions (2012) – ont été créées par l’ensemble Musiques Nouvelles de Jean-Paul Dessy. En 2013, à la demande de l’université de Liège, Stéphane Collin a composé À la manière et sur le nom complet de Brian Eno, pièce pour électronique opus 21.