Menu

Biographie

Todor Todoroff

Né en Belgique, fils d’une Hollandaise et d’un réfugié politique bulgare, Todor Todoroff, après son diplôme d’ingénieur en télécommunications, obtient un premier prix puis un diplôme supérieur en composition électroacoustique aux Conservatoires de Bruxelles et de Mons. Son parcours le voit ainsi combiner une double activité de créateur et de chercheur, œuvrant au développement de programmes informatiques de synthèse, d’analyse et de transformation des sons ainsi que d’outils de spatialisation en temps réel. Après avoir été chercheur dans le domaine de l’analyse et de la synthèse de la voix au Laboratoire de phonétique expérimentale de l’Université Libre de Bruxelles, il a dirigé pendant cinq ans la recherche en informatique musicale à la Faculté Polytechnique et au Conservatoire Royal de Musique de Mons. Il a collaboré à plusieurs reprises avec l’Ircam, à Paris, où ses outils informatiques ont été utilisés par les compositeurs Emmanuel Nunes, Luca Francesconi et Joshua Fineberg. Ses programmes ont également été utilisés à Mons par les compositeurs Leo Kupper et Robert Normandeau. Son œuvre de compositeur, qui se développe à la fois dans le domaine des musiques électroacoustique et mixte, acorde une part non négligeable au travail avec les capteurs, qu’il a pu expérimenter avec la violoniste Stevie Wishart et l’altiste Dominica Eyckmans. Mais elle passe aussi par de nombreuses collaborations avec des cinéastes, des chorégraphes (en particulier, depuis 1998, Michèle Noiret), des metteurs en scène de théâtre et des plasticiens. Elle a donné lieu également à de nombreuses installations sonores présentées dans des festivals dédiés à l’art sonore ou aux arts numériques (City Sonics à Mons, Villette Numérique à Paris, Bains Numériques à Enghien-les-Bains…). Todor Todoroff a entre autres reçu des commandes de l’Opéra de Paris, de l’Institut de Musique Electroacoustique de Bourges, du Musée des Beaux-Arts d’Angers, du Festival de Flandres, du Zentrum für Kunst und Medientechnologie à Karlsruhe, ou encore d’ensemble tels que Art Zoyd ou Musiques Nouvelles. Sa musique a fait l’objet de plusieurs enregistrements, pour les labels Cyprès et Sub Rosa notamment. En 2008, Todor Todoroff a repris la recherche à la Faculté Polytechnique de Mons. Il enseigne depuis 2008 les arts numériques à l’École Supérieure des Arts Arts2 à Mons, dans la finalité Arts Numériques.